Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #politique

Quand j'évoquais l'autre jour que des habitants de logements sociaux payent 2600 euros d'électricité par an, je me demandais aussi à quoi le comparer.

Si je me fie au revenu moyen publié dans les fiches INSEE sur la ville, soit 2000 par mois, il faut donc 1,3 mois de revenus pour payer son électricité. Et deux milles euros de revenus ne doit pas être si commun dans les cités. C'est dire qu'une personne seule ou un couple de personne agées pourraient être exposés à ce genre de facture.

On pourrait s'amuser à calculer le confort obtenu, les conséquences sur l'environnement, on pourrait couper les poils de cul en quatre, le résultat serait toujours le même. Les logement, l'isolation, les moyens de chauffage, les modes de vie, la production d'énergie; tout est à refaire.

Si on comparait la quantité d'énergie que cela représente par rapport à la quantité dont dispose un habitant de pays émergent, on verrait le choc. Alors effectivement il faut en produire car quand elle arrive chez les gens cette énergie, elle en repart mille fois plus vite qu'il aura fallu pour la produire. Et je dis mille, comme ça au pif, si ça se trouve c'est bien pire. Et c'est bien pire que les shadocks.

Il est courant d'entendre que les agents EDF qui ont un tarif privilégié chauffent leur maison les fenêtres ouvertes. Mais la réalité est bien pire ceux qui paye le kWh dix fois plus cher n'ont pas à ouvrir les fenêtres, les maisons sont des passoires. Et si c'est un luxe de pouvoir ouvrir sa fenêtre, le vrai luxe consiste plutôt à perdurer ces états bien connus. Riche ou pauvre, il n'et pas judicieux de dépenser de l'énergie miracle en toute impunité. Surtout quand notre modèle repose sur une hérésie physique.

Et alors qu'il est plus facile de savoir comment on va rogner sur les allocations des gens, on trouvera toujours le moyen de payer les opérateurs énergétiques, quelques soient leurs modes de productions, quelque soit la manière dont est consommée cette énergie.

On maintient des citoyens sous la crainte de la facture au pays du kWh le moins cher et le plus propre du monde ? Euhhh, c'est une blague non ?

Avec tout ce qu'on sait sur les bâtiments, sur la thermie, sur l'énergie, sur la misère; nous n'en sommes encore que là ? Ben merde...

Et les gens font quoi ? Ils bossent au black, revendent tout ce qu'ils peuvent, courent dans tous les sens pour des jobs, sollicitent les services sociaux, font appel au crédit... Tout ça pour que les opérateurs énergétiques vendent, vendent, vendent... Et ça marche.

Et ça tient à ça aussi ce beau système à la passivité généralisée...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog