Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #municipales2014

Ben merde, à environ 65 jours du premier tour des municipales, je suis attéré de voir que les seules préoccupations portent sur des notions de liberté d'expression, sur des notions de pseudo humour, sur le fait d'avoir à choisir son camp entre des marchands de quenelles et des censeurs, où les têtes de ponts et leurs supporters vous promettent des coups si l'un ou l'autre arrivait au pouvoir par le jeu des futurs scrutins.

Ça vole haut ! 

Pour avoir passé des nuits à regarder, éplucher, comprendre, lire des centaines de commentaires des partisans des uns ou des autres, écouter les chroniques, sonder au fond de moi ce que je connaissais de l'histoire, je que j'aime de l'humour, ce que j'imagine du monde, je me demande comment cette forme de pensée, cet humour réputé et censuré se traduirait dans l'action d'une municipalité... Et en admettant que les emblêmes de cette lutte pratiquent des degrès d'humour et d'intelligence que je, que nous ne pourrions pas comprendre, pauvre idiots que nous serions, les supporters, les afficionados des uns et des autre n'ont à mon sens que peu de trace d'humanisme dans leur schémas de réflexion et dans la construction de leurs "pensées" et de leurs "réflexions"... Désolé mais pour moi ça ne colle pas. Ce ne sont pour moi que des brûlots de haine qui ne feront en rien progrsser le vivre ensemble.

Le monde, l'Homme dans sa profonde connerie se cherche toujours un bouc émissaire pour déverser sa haine et faire porter sur l'autre la responsabilité de ses propres échecs.

Ainsi par anticipation, nous pratiquons collectivement le jeu dangeureux de faire porter par anticipation à je ne sais pas qui la responsabilité du futur échec des projets de société que nous n'avons même pas entamé. Je pensais que la période aurait été propice à l'émergence d'idée sur la transition écologique, sur les actions à mettre en place au local pour créer de l'activité, insérer, intégrer, animer, échanger, les actions à porter qui auraient pu être la source d'une surenchères aux bonnes idées.

Au lieu de cela "on" nous promet par avance des règlements de comptes selon que vous ayez pensé blanc ou noir. Par raccourcis, ce "on" nous ferait "croire" à l'instar de gouvernement auxquels ils sont viscéralement opposés que le monde est partagé entre le bien et le mal. Il s'habille des mêmes raccourcis pour asseoir leur propre hégémonie sur le monde. Ce "on" a la même structure de pensée, soit tu es comme moi et on est d'accord, soit tu es contre et je te déclare la guerre.

Nous sommes donc là face à deux blocs qui ne veulent surtout pas que la vie change. Les uns au pouvoirs font souvent les mauvais choix pour le culte de la croissance et les autres antisystème d'une part sont infoutus de se remettre en question et d'autre part sont tout autant infoutus de nous proposer un projet politique humaniste, social et écologique.

Bah, avec ça nous allons vers de grands progrès collectifs.

PArce que je doute que ceux qui promettent à la gauche, dont ils se réjouissaient de l'arrivée au pouvoir il n'y a que 18 mois, alors que tout le monde a cru que le changement viendrait du ciel sans faire l'effort de changer soi-même, englué dans son petit confort matérialiste, je doute donc que leur vote se tourne vers des listes aux idées progressistes, aux idées de transition... Je doute, je doute, et rien de ce que j'ai pu lire, de ce que j'ai pu entendre et comprendre m'incite à penser par exemple que ces cohortes de futurs électeurs se reportent sur des listes écologistes. Je ne suis pas sûr par ailleurs que si j'avais eu à être candidat, j'aurais cherché à séduire cet électorat, que les choses soient claires.

Et je me dis du coup que dans ma liste de propositions, je proposerai que l'on mette en place des cours du soir gratuits de culture générale, d'histoire, d'orthographe, de sémantique... Bref, si l'on veut élever les débats vers le haut il ne faut pas aller chercher dans les caniveaux les projets de société bâtis sur la haine de l'autre, sur la différence sur l'hégémonie d'une culture sur l'autre. Je constate une fois de plus que c'est la bêtise qui est la mieux partagée.

Je regrette profondèment que "la gauche" en soit à user de censure pour règler ce genre de circonstances. Il n'est pas surprenant que les réactions soient épidermiques. Il n'y à rien de culturel pour moi, sauf à souligner un déficit de celle-ci. Les uns comme les autres discréditent pour moi l'idée que je me fais de la vie qu'elle soit locale, régionale, nationale, continentale, mondiale...

Je réfute l'idée qu'il puisse y avoir une once de révolution dans ces débats. Ça tient d'une réelle misère et j'ai mal pour tout ces gens qui se sentent obligés de choisr leur camp pour savoir de quel côté du manche se retrouver. Et pour tout dire ça me gâche un peu la vie de constater tout cela. C'est pour moi une pollution de l'esprit (et ça marche aussi au sens Sadien du terme).

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog