Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #social

Énervé par les courriers de la CAF, je vais écrire un truc du genre au député de ma circonscription, par ailleurs maire d'orléans...

Leblond franck

 

à Monsieur le député-Maire d’ORLÉANS

 

Si vous me connaissez maintenant au travers de projets environnementaux pour lesquels vos services sont attentifs et informés des suites du projet, permettez-moi de vous alerter sur la situation des travailleurs handicapés salariés.

 

Si je connais bien cette situation, c’est en fait qu’il s’agit de mon cas personnel et je juge important et nécessaire de souligner auprès un représentant du peuple les conséquences de la loi sur la réforme de l’AAH enntrée en vigueur le 01 janvier 2011 et pour laquelle vous avez dû être amené à débattre et à voter.

 

Schématiquement, mes revenus globaux ont chuté de 18,7% depuis le début de l’année et le nouveau mode déclaratif. Après avoir déposé un recours auprès de la Caisse d’Allocations Familiale (CAF), la réponse parvenue semble dire que ce soit les mécanismes législatifs qui organisent cette baisse de revenus.

 

Frappé par cette baisse de revenus alors que je ne peux me plaindre de la manière dont j’ai pu bénéficier des mesures d’accompagnement diverses, plusieurs questions subsistent sur l’insertion en situation de handicap.

 

Dans le cas de mon handicap, il coûte moins cher à la société d’être en situation d’emploi que dans une situation d’isolement et de précarité, pouvant générer des hospitalisations à répétition et une prise en charge coûteuse et compliquée, pourquoi précariser institutionnellement des catégories de personnes ayant déjà pas mal à faire avec leurs handicaps ?

 

Le salariat est dans le cadre d’un handicapé un vrai parcours du combattant, pour ma part, j’ai dû batailler deux ans car la MDPH de la Manche avait statué que je « n’étais ni travailleur handicapé, ni apte à travailler », si ces trois dernières années sont un pied de nez à cette décision, quel sens donner à ces progrès s’ils ne sont pas soutenus et mis en valeur ?

 

Un handicapé qui travaille, inséré, à les mêmes besoin qu’un valide, porteur de projet je suis confronté à mes propre difficulté mais aussi aux préjugés que suscitent le handicap psychique dans la société. La baisse de revenus ne me permet plus de tenir les engagements que j’ai pris par le passé notamment auprès des banques. L’insolvabilité organisée de mes projets de vies m’incite donc à vous souligner que je ne dois pas être le seul dans cette situation et qu’une fois de plus l’austérité aura commencé par les plus précaires, n’y a-t-il pas là une injustice flagrante ?

 

Comment obtenir la confiance de financeurs potentiels si l’État lui-même se désengage auprès des travailleurs handicapés ? Quel sens donner à cette baisse d’allocation ?

 

Par avance je vous remercie des réponses que vous apporterez à ces questionnement et vous salue respectueusement.

 

 

 

 

 

Commenter cet article

miras 31/08/2011 22:23


Sur la demande que j'ai fait de mon côté à mon employeur sur le fait que d'un côté ma reconnaissance de travailleur handicapé me permettait de travailler moins (enfin ce que ma santé me permet en
fait),et que de l'autre il n'avait rien prévu pour la perte de salaire (naïvement je croyais ce qu'on me disait quant au fait que dans la société française on faisait tout pour que handicapé et
valide soit à égalité), on m'a répondu que rien n'était prévu. Face à mon étonnement, on m'a répondu que si je voulais gagner autant qu'un valide il fallait que je travaille autant que lui! Je
demande donc: a quoi sert-il d'être reconnu travailleur handicapé alors???


Jeanne 28/08/2011 09:38


Très bien. C'est une lettre précise,sans haine, présentant les inégalités de ce que votre statut a à subir. Vous avez pris des arguments frappants et je pense que quelqu'un de responsable ( et le
maire d'Orléans doit l'être !) ne peut être indifférent à votre courrier, il se doit de faire des recherches, aller plus à fond dans cette inégalité et "remettre sur le métier" cette loi inapte. Je
croise les doigts pour vous...
Et pourquoi ne pas envoyer ce courrier en même temps au ministre concerné.. et le noter afin qu'ils puissent en discuter ensemble ?


Articles récents

Hébergé par Overblog