Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #maux d'ailleurs

Salut à toi psychotique !

Salut à toi névrotique !

Salut à toi l'angoissé !

Salut à toi déprimé !

Salut à toi troublé du psychisme, salut le différent, salut à toi qui malgré une tare essaie d'être comme tout le monde. Te forces pas trop à essayer, la norme est médiocre, elle ne fait que te rejeter un peu plus, un peu plus vite, un peu plus fort....

Salut à toi qui tous les jours avale une de ces molécules que l'on t'a conseillé, prescrit, administré pour que tout aille bien, mais aussi pour te faire comprendre la charge que tu représentes...

Salut à toi qui ne le sais pas mais doit être prudent, face aux autres et face à toi même...

Salut à toi l'handicapé !

Tu fais partie des ombres des villes et des campagnes, au fond de ton isolement on s'amuse toujours de te voir, de te parler. Tu as la force de passer outre tant de choses, tu as la force du résigné et ta lucidité en est une autre.

On t'a réduit à un pantin, une pyramide de molécules pour te faire admettre au milieu des autres, tu y vis en sursis balloté d'une caisse à l'autre, tu vis tel un rat de laboratoire pour t'exercer à être libre malgré tous ces apparas autour de toi. Mais tu vis. Tu aime, participe, produit malgré ta tare...

Salut à toi le révolté ! Ta révolte s'est exprimée d'une manière que l'on attendais pas, d'une façon que l'on ne pouvait soupçonner, avec des mots que nous ne connaissions pas. Tu es passé là habillé de ton pyjama, de ta camisole ( la came isole ?), de tes apparas guerrier ou que tu voulais comme tel...

Salut à toi briseur de chaînes ! Ton histoire ne peut être parcelles de vie, tu es un tout et tu avances dans la vie en dépit des clivages, des pensées dominantes, tu sais que ta vie est autre et que les conformismes sociaux ne sont tiens. On t'interdit l'indignation et qu'en ferais tu ?

Aujourd'hui, je n'ai pas envie de donner ma voix à un bleu, un rose, un rouge, un vert, un noir; aujourd'hui je ne donnerai plus que mon cri. JE ne voudrais mettre que des hurlements dans ses urnes. J'ai deux bulletins de vote, l'un d'une pseudo vie politique et celui d'une vie de malade, d'assité... Trahir le premeir ce serait appeler toutes les catégories citées plus haut de boycotter la prise de leur traitement pour agiter un peu cette société médiocre, sans espoir, sans rêves, sans utopies... La misère normative, on aime parler de choc psychologique de temps à autre aux rythmes de l'actualité.

Combien serions nous de ces catégories à vouloir se mettre en grêve des soins pour faire valoir d'autres choses, pour faire monter la températures dans la société, pour faire reigner une psychose maladive, pour faire éclater ces flots de souffrances. Quitte à parler d'une France qui souffre, autant laisser ceux dont la souffrance n'a pas d'autre choix que le traitement plutôt que ceux qui usent sciemment de violences verbales, physiques et morales pour arriver à leurs fins.

Si tous les fous de France se mettaient en grêve un laps de temps, je puis vous dire que le rythme de la vie en société s'accélérerait un peu... Au risque de quelques dégats collatéraux... CHICHE ?

Que faut il pour être entendu dans sa condition inhumaine ?

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog