Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #politique

Je pense à tous ces cloportes de la pensée qui se plaignent de la manière dont les affaires sont gérées. Sûrement ont-ils raison, nous avons tous des exemples de couacs, de corruptions, de malversations, d'inactions; notre quotidien en est rempli. Ce n'est pas pour autant qu'il faille en faire une généralité.

Quand je les entends se plaindre qu'au final eux même sont mal gérés, je comprends que s'il n'y avait pas d'autorité, pas de lois, ces individus seraient incapable de se gérer. Besoin d'un chef, besoin d'un travail, besoin d'obéir, besoin de corporation, besoin d'appartenance, de dominance pour avoir la faible impression d'exister. La vie par procuration où chaque coq de basse-coure cocardier au possible ne se rend même pas compte de ses dépendances. Oh pas des bâtiments qui jouxteraient sa belle propriété, non ses dépendances matérielles... Si vous aviez idée de notre dépendance aux énergies fossiles, au nucléaire, à l'idée de la propriété privée, vous veriez en reconstistuant les flux monétaires associés que nous sommes les spectateurs complices et passifs de la déliquescence du monde.

S'il nous reste un petit peu d'humanité au fond de nous, nous devrions la cultiver, la partager, la disséminer pour imaginer une autre marche du monde. Nous sommes bien trop ôtages de notre confort (déconnecté) d'occidentaux pour avoir à formuler ou donner des leçons de morales aux autres en regard de leur obédience. 

Et nous avons tort de penser que nous sommes la référence ultime parce qu'héritiers du siécle des lumières, de la révolution, des droits de l'Homme... Nous nous sommes endormis sur nos lauriers, nous avons été indifférents à tellement de choses pour préverser nos conforts.

La démocratie ne s'use que si l'on s'en sert et s'en servir c'est la faire évoluer. Je doute donc que sous couvert de démocratie de liberté d'expression nous puissons laisser passer en toute impunité les flots de haines dont j'ai du mal à concevoir les évolutions à venir si la peste brune se frayait un chemin vertueux dans l'esprit collectif. Même sous couvert de suffrage universel. Je ne peux ni l'accepter, ni le tolérer.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog