Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #municipales2014

Il y a des histoires pour lesquelles je suis heureux de vivre en 2014. J'avais posté ceci il y a quelques temps pour relater mon inscription sur les listes électorales. radié !

Je remets ça sur le tapis aujourd'hui, en effet ayant appris qu'une grande amie de toujours en exil territoriale depuis pas loin d'une décennie avait elle fait une procuration pour voter sur les Pieux. Ce serait presque resté anecdotique si elle, ma belle et grande amie, n'avait pas été tirée au sort lors d'un conseil municiapl de 2013 pour participer aux jurés d'assises. Je le sais j'ai assisté en direct au conseil, je l'ai informée aussitôt sorti de la salle du conseil. Elle me dit avoir fait le nécessaire pour ne pas participer aux protocole des jurés. Ça ne me choque pas plus que ça. Nous en avons parlé, elle m'a autoriser à chercher à savoir...

Depuis mon départ à Orléans, ma situation était notoire, j'en parlais régulièrement avec la fonctionnaire gérant les listes. J'avais évoqué que si la commission de octobre m'avait maintenu, celle de décembre m'avait radié. Me laissant à peine une semaine pour courir m'inscrire sur les listes électorales de mon lieu de domicile. Ça ne me choquait pas non plus, dans la mesure où je parcoure de temps en temps le code électoral.

De la manière où l'on m'avait expliqué les choses et avec ce que j'en connaissais, je n'avais pas non plus le choix. Ayant pris le temps d'attendre (et d'attendre encore) un logement, j'ai fait mon devoir de citoyen. En m'expliquant qu'il n'y a pas de passe-droits, etc, etc...

D'autres l'ont fait aussi. Enfin, j'y mets un "S". Peut-être pas utile. En quoi ?

Eh bien figurez-vous que relatant ce jour et avec témoins de la conversation, ce que je comprends comme un deux poids, deux mesures auprès de la fonctionnaire à la mairie, elle m'apprend que quelqu'un (un proche) a insisté lourdement auprès des services de la mairie pour que je sois dégagé de la liste électorale. Profitant du signalement de mon amie, elle m'informe qu'elle lui fera un courier.

Balancé !

C'est en cela que je suis heureux de vivre en 2014. En 1940, quels arguments auraient été utlisés pour signaler à la commandanture que l'élément Leblond, n'avait pas les bons critères fixés par la loi ? Et je vais vous dire, en d'autres temps les gens comme moi n'avaient que les murs de l'asile comme panorama, plus loin dans l'histoire j'aurai fini sur un bucher comme un hérétique, et demain ?

Et je suis presque heureux que l'on me donne des arguments comme ça. Je trouve cela d'une grande classe, d'une grande ouverture d'esprit, imprégnée d'un zeste de peste brune. Les gens, je vous adore d'être les caricatures d'un monde que nous ne regardons pas de la même manière, que nous vivons différemment, dont nous n'espérons pas les mêmes choses et encore moins dont ne voulons pas faire la même chose. Je suis heureux que ça paraisse aussi clivé. MErci de me rendre ce service. J' en ai d'autres à rendre, je suis fair play, mais je sais aujourd'hui y mettre un prix. Et si celui-ci n'est pas dans votre monnaie, il y a des codes qui disparaissent, d'autres qui apparaissent...

Je salue donc cette misère de l'esprit qui tend à faire penser que du boulot il y en a, et que les belles milices ont encore de beaux jours devant elles. Si j'ai parfois honte d'être français, heureusement que j'ai la peau blanche, et pas d'accent, que serait-ce sinon ?

Et je me sens tout autant balanceur en ayant évoqué la situation de mon amie, en effet c'est seuleument après mes mots que la fonctionnaire décidait de lui écrire. Me laissant ainsi penser que malgré les commissions électorales, c'es toujours sur la foi de la délation que les choses avancent. C'est vrai on peut balancer ?

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog