Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #la raison des cloches

parfois mon cœur bat si fort que ces boum boum envahissent ma tête, tellement fort qu'il fait claquer mes os et vibrer mes muscles... le cœur, ce muscle, si fort, si bon me fait parfois entrer dans des états que j'en suis à me demander qui commande, le cerveau ou le cœur... je me suis marché sur la langue, pris les pieds dans mes orteils rêvant d'une être rare... tout ce qui est rare est cher, mais tout ce qui est cher n'est pas rare... je me souviens de cette lecture, "vas où ton cœur te porte" mais le mien me conduirait, me conduira où ? il est de ces mystères, de ces énigmes qu'il faut prendre le temps de résoudre pour savourer, l'avant, le pendant et l'aprés, dans ce qu'ils vous font découvrir de vous même, de l'autre, des autres... les autres dit comme ça c'est pas terrible, ça dépend aussi de ses propres ou sales particularités, qui font des autres la masse avec toute sa délicatesse, qui font des autres ceux que vous aimez et celles que vous aimeriez aimer. "La mesure de l'amour, c'est d'aimer sans mesure" (st augustin 354-430) quelques siècle plus tard, Philippe Léotard écrivait dans "pas un jour sans une ligne": si je me suis trompé en disant:  "je t'aime", je préfère avoir dit: "je t'aime", on ne me fera pas envier celui qui a eu raison sans aimer. Aimer sans raison et les raisons d'aimer mériteraient encore des pages et des pages, sur les raisons de l'aimer, leur nombre n'y fera rien... l'un comme l'autre ne ne savons pas ce que nous perdons, mais il y a tant à gagner et à partager autrement que ma raison de cloche va encore sonner longtemps de ces sentiments, jusqu'à la fissure (de cloche). Mais alors faut il aimer avec ou sans raison ? La majorité des gens ont ils des raisons de s'aimer ou s'aiment ils parce qu'il faut aimer ? Comme pour un paraître de société, comme pour purger des pulsions bestiales et assurer le renouvellement de l'espèce ? Mais on l'emmène où par amour ce renouvellement de l'espèce ? 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog