Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #politique

25 ans. Où étiez vous il y a 25 ans ? qu'avez vous fait depuis ? Moi je sais, pour moi en tout cas.

Tchernobyl, c'était il y a 25 ans.

Fukushima, c'est aujourd'hui.

on associe souvent les industrie nucléaire, militaire à celle de la mort et c'est en fait bien bien pire. à la lecture de ce qui suit, une retranscription d'un article de charlie hebdo de cette semaine je vous laisserai libre de votre avis, je suis assez grand pour me faire le mien et les technicien de ces industries peuvent toujours causer...

charlie hebdo du mercredi 20 avril:

nucléaire post mortem

"ce n'est déjà pas drôle de mourir, mais, pour les victimes du séisme japonais qui habitaient près de la centrale de Fukushima, c'est la triple peine: d'abord ensevelis sous la boue, puis irradiés, et maintenant privés de sépulture. Dans la zone d'exclusion de 20 kilomètres autour de la centrale, il resterait en effet un millier de corps tellement irradiés que les autorités ont décidé de les abandonner sur place. Trop compliqué de les décontaminer, parait-il, et leur crémation (rite traditionnel au Japon, suivi d'une mise en terre des cendres) rejetteraient trop de radioactivité dans l'air. Les laisser pourrir sur place serait donc la meilleur solution, écologiquement parlant. Humainement, ça se discute.

C'est la première fois dans l'histoire de l'humanité que le corps humain acquiert un statut de déchet nucléaire. Comment concilier protection de l'environnement et respect dû aux morts ? ..."

je vous laisse aller lire la suite...

 

voilà où nous conduisent les ducé de l'atome...

Commenter cet article

jeanne 27/04/2011 16:14


L'humain n'est rien... plus rien !
On écrase sans plus de regrets
Avec le même esprit qu'un enfant mettrait son pied dans une fourmillière, sans conscience, sans regrets.


Articles récents

Hébergé par Overblog